Les enfants de Diane. Premier quartier

exposition du 15 octobre 2021 au 8 janvier 2022 – Maison du livre, de l’image et son son

La pratique des Enfants de Diane est alternative, au sens électrique du terme. Il s’agit de produire de l’énergie dans un mouvement continu, entre « le trop » et « le trop peu ». Prêtant leurs corps aux voix qu’ils / elles se choisissent, Les enfants de Diane se glissent dans la peau de créatures aux signes étranges. Sans jamais être stars, ils / elles sont, néanmoins, toujours plus qu’eux-mêmes / elles-mêmes.

Collectif à géométrie variable, Les enfants de Diane se produisent à l’occasion de soirées, de shows et d’expositions, dans des rituels collectifs et individuels, où se côtoient lip sync, effeuillages, stand-up, claquements de doigts et performances en tout genre. Pour leur exposition à l’artothèque de la Maison du livre, de l’image et du son, ils / elles s’apprêtent à déployer leurs énergies à travers leurs corps lors d’événements ponctuels, ici et là, mais aussi à travers les corps d’icônes, qui habiteront l’espace en leur absence.

Une installation in situ, réalisée sur mesure pour le lieu, se déploie sur l’ensemble du grand mur de l’artothèque.

Elle est l’occasion pour Les enfants de Diane de créer un environnement familier. À la fois scène, autel et décor de théâtre, l’espace est utilisé pour permettre aux différents objets produits par le collectif d’exister seuls, tout en gardant un lien avec la vitalité des shows live, à l’origine de la pratique du groupe.

Rendant hommage à la déesse antique Diane, dont Les enfants de Diane se proclament les descendant.e.s, c’est autour de la Lune que se construit l’exposition. Astre en perpétuel changement, le demi-cercle de son Premier quartier reprend la forme du mur courbe, qui devient support de rideaux, sérigraphies, sculptures et vidéos.

                                     

En raison des contraintes sanitaires, les animations, ainsi que leurs conditions d’accès sont susceptibles d’être modifiées ou annulées.

Voir aussi

Quand le portable s’insère dans le roman

Sélection de romans en écho à l'exposition Insupportables portables visible à la médiathèque du Tonkin du 12 octobre au 13 novembre 2021.