Grand ours, petit ours : coup de coeur pour Marine Schneider !

Après les illustrations qu’elle a réalisées pour L’Ours Kintsugi, Marine Schneider a composé, pour les petits dès 18 mois, le texte et les images de ce très beau cartonné autour des notions de grand et petit.

Tandis qu’on habite des logements calibrés à la taille adulte, les accessoires de nos habitats se proportionnent selon la taille de l’enfant.
Tous, nous avons recours aux véhicules pour nous déplacer mais le petit à son parent pour véhicule privilégié !  
Grandir donne accès à des substances inaccessibles quand on est petit (café) mais nous oblige à renoncer à des plaisirs irremplaçables (le doudou) !

L’album ludique et immédiat d’accès rend pourtant compte de rapports d’échelle, de maturité, d’égalité et de spécificité très ambitieux.
Peu sexués, quelques indices sont donnés quant au rapport familial qui relie un grand père, un père et un enfant. 

La qualité de l’album tient à tout ce que ni l’image ni le texte ne disent, mais qui va s’élaborer dans la tête du petit lecteur au fil du temps.
L’humour et l’intelligence naissent de la modestie d’une forme retenue et pourtant pleine de sens.

Une vraie réussite très tendre, toute irisée d’implicite autour de l’âge, de la taille et du plaisir d’en changer !

AR

Voir aussi

Foire Aux Questions : Ma médiathèque à emporter

Une question sur Ma médiathèque à emporter ? La réponse !