Et si ce vieil article de 2016, autour de la chaise, était redevenu d’actualité pendant le confinement 2020 ?

Madame la chaise Monfreid 2Quelle est, au juste,  sa portée narrative ? Qui intéresse-t-elle vraiment ?  Est-elle seulement un sujet ? Elle n’est même pas un mot proposé à la recherche thématique ! Ni parent, ni enfant, ni enseignant ne cherchent jamais des histoires de chaise.  Non, elle n’a aucun succès. Tous préfèrent les sorcières, la naissance d’un bébé ou les saisons.

D’ailleurs, l’été, depuis lequel nous rédigeons, serait beaucoup plus propice à l’observation de la plage ou du sable ! Le sable ? Justement, dans le désert de Claude Boujon, Escarbille et Chaboudo s’y ennuient : « il n’y a pas grand monde » se plaignent-ils. Quand Escarbille s’écrit « Ah ! Voilà du nouveau !» en désignant une tache bleue au loin, il vient justement de découvrir… une chaise !!!

Plusieurs auteurs d’albums pour enfants ont placé la chaise au centre de leur récit. Ce drôle de motif, est-il alors devenu un sujet ? Un personnage ? Un décor ?  À quoi ou à qui sert-il? Cette chaise, que nous dit-elle d’elle-même, de la maison à laquelle elle appartient, du monde des adultes ? Que nous dit-elle de l’enfance ?

… Et si on allait voir de plus près ?

Voir aussi

On les appelait galantes

samedi 25 septembre - 16h - Maison du livre, de l'image et du son - lecture musicale d’après des nouvelles de Guy de Maupassant par la compagnie Leïla Soleil - sur inscription