Roger Mason ou la belle époque du folk

Né dans l’Etat du Maryland en 1944, Roger Mason voyage aux quatre coins du monde durant son enfance en suivant sa famille et son père, officier dans l’armée. Sa formation musicale est riche et variée grâce à sa mère, issue d’une longue lignée de musiciens lettons.

« Quand il y a des raconteurs d’histoires qui mettent des mots à la musique et gardent les valeurs de leurs communautés, la musique folk est bien vivante. » Roger Mason
« Quand il y a des raconteurs d’histoires qui mettent des mots à la musique et gardent les valeurs de leurs communautés, la musique folk est bien vivante. » Roger Mason

Guitariste et accordéoniste de talent, il est dès 1964, l’un des piliers des Lionel Rocheman’ hootenannies au Centre américain de Paris.

Il se fait bientôt une spécialité du talking blues ou blues parlé. Typiquement américain, le talking blues consiste à raconter une histoire qui parle du quotidien, souvent sur le mode satirique, avec une suite d’accords de guitare très simples. Woody Guthry en est l’un des grands représentants.

En 1971, son Blues de la poisse, hilarante et libre adaptation d’Arkansas hard luck  blues de son compatriote Lonnie Glosson, rencontre un vif succès. D’autres blues suivront, dont le très orwellien  Blues du temps qu’il fait.

C’est à cette époque qu’il enregistre avec Steve Waring un album consacré à la guitare américaine, album qui contribuera à la transmission  de l’apprentissage de la guitare folk.

Passionné de musique populaire, il fait connaître la musique cajun en invitant en 1975 les Frères Balfa pour une mémorable tournée dans l’hexagone.

On lui doit aussi une belle adaptation de City of New Orleans de Steve Goodman.

Parmi ses autres talents musicaux figure sa dextérité avec les cuillères à soupe, qu’il les chante ou  qu’il en joue avec son ami l’ethnomusicologue Tran Quang Hai.

En 1996, Roger Mason retourne aux États-Unis enseigner la musique en Floride et revient depuis  régulièrement nous rendre visite.

Rendez-vous sur 5planetes.com, incontournable site des musiques du monde, pour découvrir d’autres facettes de cet attachant musicien et une époque un rien plus légère que l’actuelle.

Vous pouvez aussi découvrir à la Maison du livre, de l’image et du son un des incontournables reportages de Jean-Pierre Bruneau consacrés à la musique cajun : Dedans le sud de la Louisiane (disponible également sur Youtube).