Home / Actualités / Un petit tour et puis revient

Un petit tour et puis revient

Loin, très loin, c’est là où les enfants en colère et nous tous voudrions être quand l’existence perd le goût qu’on attend d’elle…

Dans l’album pour enfants la mère est, de temps en temps, davantage concentrée sur l’intendance et la fratrie plutôt que sur le désir de celui qui du coup décide de partir.

En début d’album, CRAC ! : l’insatisfaction prend la forme d’un véritable départ vers un lointain que le corps du livre nous fera découvrir.

« Loin, très loin » est un temps ou un espace dont chacun a la nostalgie car là-bas, le plaisir est conforme aux attentes les plus secrètes.
Là-bas, on y rencontre tout un monde : animal, imaginaire, cheval sentimental, oiseau raffiné, chat nostalgique… Cet ailleurs dans lequel partent les petits héros n’est pas forcément ni le plus sage, ni le plus lointain, mais qu’importe l’idée qu’on a de lui :  il est vierge et déjà dépaysant. Ce monde-là, tout neuf et tout beau, pourra-t-il répondre indéfiniment au besoin qu’on avait de lui ?

Et bien non ! Chacun qui débarque dans la nouvelle communauté animale ou imaginaire, chacun qui embarque vers le champ des possibles découvre avec surprise que l’autre et l’ailleurs trimballent avec eux des problématiques identiques à celles qu’on a quitté.
C’est le moment pour le héros, en fugue, d’envisager le retour au point de départ.
Le cadre qu’on a quitté, intact, connu, aimé et impatient de nous ré-accueillir procure alors la consolation dont on manquait avant le départ.

Plus on est dépendant de l’amour que l’on reçoit et plus grand est alors  le besoin de s’en détacher. Ainsi les petits de l’album, par la rupture, mettent à l’épreuve l’amour reçu et en expérimentent le manque pour mieux jouir de le retrouver.

 

Check Also

Vivez l’été : lectures en plein air

Vivez l'été à Villeurbanne : lectures en plein air du 6 juillet au 31 août 2019.