Accueil / Rendez-vous / Cinéma / Ici ou là, le visage est paysage : exposition

Ici ou là, le visage est paysage : exposition

Du 21 novembre au 7 décembre 2019 – Maison du livre, de l’image et du son

Des films décomposés en mouvement, des rencontres temporaires, parfois profondes… Bouger peut paraitre superficiel mais le fait de venir, de rester quelque part un peu de temps puis de repartir peut permettre des rencontres intenses pendant lesquelles des personnes se livrent à d’autres, partageant ainsi leur histoire. Après 35 ans de voyage et de réalisation documentaire, Rob Rombout ouvre à Villeurbanne une fenêtre de plus tel un hublot sur sa trajectoire, en livrant au travers d’une exposition de nouvelles observations, différentes et complémentaires de son oeuvre filmique.

Vernissage jeudi 21 novembre à partir de 18h30 ; visites commentées par Rob Rombout, Robert Cahen et Patrick Leboutte, jeudi 21 novembre à 19h00 et vendredi 22 novembre à 18h15

Horaires d’ouverture de l’exposition du 22 novembre au 7 décembre 2019 : du mardi au vendredi de 14h à 19h, samedi de 14h à 18h.

On the road : 35 ans de films en mer, sur la route et dans les trains (niveau 0)

Nord express (1990) et le monde toujours changeant de la route, qu’elle soit maritime, terrestre ou ferroviaire, qui surgit des fenêtres immobiles photographiques et du mouvement décomposé des films de Rob Rombout. Paysages, visages, « visages-paysages », tous s’entrecroisent jusqu’à se fondre, construisant d’eux-mêmes la route de l’exposition jusqu’à mener les pas du visiteur en Chine. 

La Chine entre documentaire et art vidéo, en collaboration avec Robert Cahen (niveau -1)

« Ici », la rencontre humaine célèbre aussi la collaboration artistique entre Rob Rombout et Robert Cahen en la diffusion de Canton, La Chinoise, portrait d’une ville tentaculaire réalisé ensemble, entouré des échos solo de chacun.

Compositeur de formation, chercheur dans l’équipe de Pierre Schaeffer, réalisateur et artiste vidéaste issu des frontières entre les arts, pionnier de l’art vidéo, Robert Cahen interroge le mouvement et la temporalité dans  La barre jaune (2014) et dans Sept visions fugitives (1995) d’une Chine « entr’aperçue », entrevue, « entr’entendue », ou encore entre « Chine ancienne » et « Chine nouvelle » dans Hong Kong Song (1989). Le public découvrira plus amplement l’oeuvre singulière de l’artiste vidéaste au travers de la séance de projection de sept autres réalisations, Robert Cahen, sculpteur du Réel, qui lui sera consacrée samedi 23 novembre à 17h00, dans le cadre des Courts du Réel, et sera suivie d’une rencontre pour laquelle il sera accompagné de Rob Rombout autour de la thématique « Sculpteur du Réel, art vidéo et documentaire ».

Cliquez ici pour découvrir le programme de la séance Robert Cahen, sculpteur du Réel, samedi 23 novembre à 17h.

« Ici », réalité et fiction se confondent et Rob Rombout nous entraine  à ses côtés Sur les traces de Robert van Gulick. Diplomate et sinologue,  Robert van Gulik (1910-1967) est peut-être un des auteurs néerlandais les plus lus au monde, principalement connu pour ses romans policiers dont le juge Ti est le héros. Ces livres sont à de nombreux égards des projections de la propre vie de leur auteur, un dialogue entre lui-même et son personnage de fiction.

Cliquer ici pour découvrir la séance consacrée à ce film, vendredi 22 novembre.

Plus loin encore, le visiteur poursuivra et terminera son chemin au-devant de l’une ou l’autre des Amsterdam Stories USA (2012)…

Opérant tel un sésame, le nom d’Amsterdam permet à ses réalisateurs d’approcher la réalité et l’imaginaire de l’Amérique profonde. En résulte une représentation inhabituelle d’une Amérique méconnue, intime, parfois étrange, où les cinéastes sont aussi des protagonistes parmi tant d’autres.

 

Cliquer ici pour connaitre les différentes dates de projection à l’auditorium de ce long métrage en quatre chapitres.

Voir aussi

Les mercredis jeux vidéo au Tonkin

Mercredi 06 novembre - de 15h à 17h - Médiathèque du Tonkin - party game