Home / A découvrir / Coups de coeur jeunesse / Le nouveau coup de cœur d’Eric : Jacominus !

Le nouveau coup de cœur d’Eric : Jacominus !

« Toi qui tiens ce livre entre tes mains, je te remercie de tourner ses pages. »
Ainsi commence Les riches heures de Jacominus Gainsborough, écrit et illustré par Rébecca Dautremer aux éditions Sarbacane.
C’est le quatrième album dont Rébecca signe le texte et l’image.

Il raconte une vie.
Ce n’est pas rien.
C’est pour cela que Rébecca nous livre quelques recommandations en préface.

Du côté de l’histoire:
C’est avec une grande justesse et une très grande sensibilité que notre narratrice nous emmène contempler la vie de ce personnage depuis sa naissance à son départ à la guerre, la perte de certains de ses amis, son grand amour, ses enfants, sa vieillesse… Elle nous présente sa très grande famille, nous fait part de ses petits malheurs, ses petites blessures. Elle parsème, de temps en temps, de petits inventaires qu’elle affectionne tant ( j’ai pensé à Jacques Prévert…). Ils font le bilan d’une vie riche et sont d’une résonance universelle.

On appréhende d’entrée l’importance de ce livre pour l’autrice… On imagine qu’il y a beaucoup d’éléments personnels dans cet album. C’est aussi une déclaration d’amour à la littérature jeunesse avec des clins d’œil à Béatrix Potter, à Wallace Mac Gregor (auteur imaginaire) et à l’immense Benjamin Rabier.

Des références à l’art se glissent également dans ce magnifique grand album, notamment une double page du livre qui est un hommage aux paysages d’hiver de Pieter Brueghel.

Du côté de la technique:
On retrouve l’utilisation unique de la gouache que Rébecca pousse vers des sommets vertigineux (son amour de la montagne y est peut-être pour quelque chose…). Sa technique est souvent imitée mais jamais égalée.
Il y a du plaisir dans le dessin de cette galerie de personnages, dans le dessin de la nature, des mécaniques et des architectures, du plaisir dans le dessin des lettres et de l’écriture et beaucoup de délicatesse et de justesse dans tout.

Pour finir, signalons que Jamoninus est un lapin. Pourtant, dans les lignes qui précèdent, je n’ai pas mis cela en avant car Jacominus est terriblement humain.
L’autrice signe ici son chef-d’œuvre.
Courrez vous en mettre plein les mirettes !
Précipitez-vous sur cet album !

Rébecca et Jacominus seront présents sur la prochaine édition de la Fête du livre jeunesse de Villeurbanne, le 6 et 7 avril prochain !

Check Also

Autodéfense pour filles et adolescentes

Samedi 22 juin - atelier autodéfense à la médiathèque du Tonkin