Accueil / A découvrir / Tristan, une aventure au bout du monde

Tristan, une aventure au bout du monde

Presque au milieu de l’océan Atlantique, entre l’Amérique du Sud et la pointe de l’Afrique du Sud, se dresse une île volcanique qui porte le nom du navigateur qui l’a découverte : Tristan da Cunha.

Tristan, minuscule morceau de terre, à quelques encablures de l’île de Sainte-Hélène, est l’île habitée la plus isolée du monde.

Ida, dessinatrice, a choisi d’affronter une traversée de sept jours sur une langoustière pour gagner l’île. Sans Léon, qui n’a pas pu trouver de place sur le navire, elle part, seule, vers une aventure dont elle n’imagine rien.

Ici, la vie est autre. Rien de commun avec la ville. Ce n’est pas l’activité qui manque pour autant : on pêche, on travaille, on coud.

Pour Ida, logée chez Mike et Vera, une nouvelle existence débute pour quelques mois.

Puis elle rencontre Saul.

Partie pour sauver des oiseaux mazoutés sur un ilot désert où un cargo s’est échoué, elle va découvrir l’amour dans les bras d’un autre homme. Mais l’îlôt devient prison : impossible d’en partir, la mer est trop mauvaise…

Clarence Boulay entremêle alors le récit de ce combat avec les éléments et celui de la naissance d’une passion physique et amoureuse.

La langue est tout à fait singulière et suprêmement sensuelle. Il y a de la vie dans ce récit, de la chair, de la peau et des entrailles.

Clarence Boulay est plasticienne et scénographe. En 2011, elle part huit mois sur cette île. Tristan est son premier roman. Il est publié aux éditions Sabine Wespieser et vous le retrouverez ici.

Check Also

Ballade en Pré(s)-Vert(s)

Ballade en Pré(s)-Vert(s) est une invitation à la découverte du Prévert qui ne s’apprend pas sur les bancs de l‘école, un aperçu de la densité, de la diversité, de l’étendue de l’œuvre du scénariste des Enfants du paradis, qui est aussi le génial inventeur des cadavres exquis.