Accueil / A découvrir / Révolutions romanesques…

Révolutions romanesques…

Cette fois, la machine à remonter le temps se pose au cœur des grands bouleversements qui changèrent la face de l’Europe et du monde sur le plan social aussi bien qu’industriel. Cette période vit revenir la monarchie, l’Empire,  puis la République. Elle fut aussi le théâtre sanglant d’insurrections et de guerres mais vit aussi naître les progrès industriels et des évolutions en médecine. Tandis que se dessine peu à peu le spectre de la première guerre mondiale.

Comme une rivière bleue : Paris 1871, Michèle Audin : Durant les 72 jours que durera la Commune, quatre personnages, quatre personnages se croisent, rêvent, vivent ou se battent dans Paris assiégée.

Le roman de Louise, Henri Gougaud : Célèbre Louise Michel surnommée la « Vierge Rouge », jeune institutrice et figure majeure de la Commune de Paris qui jusqu’à sa mort milita pour l’égalité et la liberté.

Le cri du peuple, Jacques Tardi  et Jean Vautrin : Cette série raconte la Commune de Paris, de sa naissance à sa fin sanglante.

Le banquet des affamés, Didier Daeninckx : Pour ce roman, l’auteur se met dans la peau de Maxime Lisbonne, un des héros des barricades de la Commune.

Sambre, Yslaire : Il est noble, elle est de très basse extraction. Et pourtant, ils vivent une passion qui les dépasse tous les deux. Un Roméo et Juliette sanglant alors que se déchaîne le sanglant épisode de la Commune.

Le siècle, Ken Follett : En 1911, cinq familles (une anglaise, une galloise, une allemande, une russe, une américaine) ignorent qu’elles goûtent encore aux heures tranquilles de l’histoire sur fonds d’amour, d’ambition, de progrès industriel, de Révolutions et d’une guerre qui se profile.

Dernier été à Mayfair, Thérésa Révay : En 1911, alors qu’elle appartient aux Rotherfield, une famille d’aristocrates respectables, Evangeline est envoyée en prison pour avoir osé militer pour que soit accordé le droit de vote aux femmes.

Le récital des anges, Tracy Chevalier : Deux familles anglaises, les Waterhouse et les Coleman. La première est adepte des valeurs traditionnelles et la seconde plus libérale ce qui n’empêche pas Lavinia et Maud, deux jeunes femmes issues de chacune des maisons de devenir amies. Quand Maud découvre le mouvement des Suffragettes, la vie des deux familles se trouve bouleversée.

Un long silence, Eric Stalner : En 1892 à Ellis Island, Will voit sa mère mourir dans un attentat. Traumatisé, il perd l’usage de la parole. Au fil des années, ce handicap devient un atout pour survivre au milieu des freaks et de la mafia dans cette Amérique en pleine Révolution industrielle.

Ciel d’acier, Michel Moutot : A l’heure où se construit la Liberty Tower sur les ruines du World Trade Center, John Laliberté pense à tous les gens qui ont contribué à bâtir l’édifice, notamment les membres de la communauté Mohawk, ces indiens réputés pour ne pas avoir le vertige.

La banque, Pierre Boissery et Julien Maffre : Cette série se propose d’aborder l’Histoire de 1815 jusqu’en 2008 par le prisme d’une dynastie de banquiers.

Les âmes envolées, Nicolas Le Breton : Ce roman steam-punk (dont le cadre a pour cadre un XIXème siècle et donc une révolution industrielle fantasmés) offre une version alternative de notre Histoire.

Le huitième livre de Vesale, Jordi Llobregat : A Barcelone, juste avant l’exposition universelle de 1888, le jeune Daniel Amatt se rend aux obsèques de son père, un imminent médecin. Il se rend compte que sa mort, alors qu’il enquêtait sur une série de disparitions ne serait pas accidentelle comme on lui a laissé entendre.

Pour en savoir plus sur cette sélection, c’est par ici !

Check Also

La presse fait peau neuve !

Le secteur presse et journaux a profité de la fermeture annuelle de la Maison du Livre pour se renouveler. Toujours au deuxième étage, vous retrouverez l’ensemble de vos revues favorites, mais dans un espace transformé, plus ouvert, lumineux et confortable.