Accueil / A découvrir / Hommage à Robert Delpire, 1926-2017

Hommage à Robert Delpire, 1926-2017

Robert Delpire nous a quittés le 26 septembre 2017, à l’âge de 91 ans. Voici quelques lignes en hommage à ce grand éditeur de livres de photographie.

Plonger dans le catalogue des éditions Delpire, c’est s’immerger dans les œuvres de grands noms de la photographie.

Né à Paris en 1926, Robert Delpire se destinait à des études de médecine. En 1950 il se chargea de Neuf, journal de la Maison de médecine de  Paris et le transforma en revue artistique, publiant alors des textes d’André Breton, de Georges Duhamel et de Jacques Prévert ainsi que des photos de Robert Doisneau, de Brassaï et d’Henri Cartier-Bresson.

En 1951, il créa sa maison d’édition : Delpire éditeur. Également galeriste, publicitaire, défricheur curieux et passionné, il soutint le travail de Jacques-Henri Lartigue : « Jacques-Henri Lartigue, oui c’est un coup de cœur. (…) nous l’avons aimé, comme il a aimé la vie. »

Il suivit au long cours Henri Cartier-Bresson, un homme qui « a donné ses lettres de noblesse au reportage photographique. Jamais avant lui un sujet, qu’il relève de l’Histoire ou de la vie quotidienne, n’avait été traité avec tant d’intelligence dans l’analyse, l’acuité dans la vision, d’équilibre dans la composition.» Il fit découvrir des ouvrages  tels Les Américains de Robert Frank, Gitans et Exils de Josef Koudelka, un photographe mu par une « fureur de voir ».

Également éditeur de livres pour enfants, de livres illustrés, Robert Delpire fit connaître les créations de Maurice Sendak, d’André Martin et d’Etienne Delessert.

Producteur de films de William Klein (Qui êtes-vous Polly Maggoo ?, Cassius le Grand) et de films publicitaires, il réalisa le documentaire Flagrants délits  consacré au travail d’Henri Cartier-Bresson.

En 1982, il prit la tête du Centre National de la Photographie et créa la collection Photo Poche. Première collection de livres de poche, consacrée à la photographie, elle devint rapidement incontournable. Elle rendit accessible au plus grand nombre des œuvres photographiques majeures.

En juin 2017, Robert Delpire publiait une anthologie de textes personnels : C’est de voir qu’il s’agit. Il nous lègue des pages emplies d’enthousiasme, d’humilité et d’humanité : « Je ne suis pas un artiste. Un éditeur n’est pas un artiste. Un éditeur est un artisan. Il est au service de l’auteur. Faire un bon livre de photographie ça n’est pas faire un livre pour soi mais pour l’auteur. »

Retrouvez ici une sélection d’ouvrages.

Check Also

6 Mois : une revue, une rencontre, une expo

du 10 au 25 novembre – horaires d’ouverture – exposition « Le journalisme vivant, c’est celui …