Accueil / A découvrir / A la poursuite des derniers troupeaux de bisons

A la poursuite des derniers troupeaux de bisons

Butcher’s crossing (« la traversée du boucher »…), un western de John E. Williams qui nous entraîne dans l’Ouest sauvage à la poursuite des derniers troupeaux de bisons.
Le roman paraît pour la première fois en 1960, et il est réédité en 2016 par la jeune maison d’édition Piranha.

A la fin du 19ème siècle, en quête de sens, le jeune Will décide de quitter le confort et les livres d’Harvard pour se rapprocher de la nature.
Parvenu à Butcher’s Crossing, une minable bourgade du Kansas, il rencontre le chasseur Miller, qui, avec force whisky, finit par lui confier son secret : il est le seul à savoir où se trouve un des derniers troupeaux de bisons, caché dans une vallée inexplorée des montagnes du Colorado. C’est la promesse d’une belle fortune, en tous cas pour le cupide Miller qui compte et recompte le magot qu’il tirera de chacune des peaux de bison.

Will propose de financer la coûteuse expédition, à la condition d’y participer, convaincu de toucher ainsi au but de sa quête. Le voyage est long et lent (les hommes sont chargés de vivres pour eux et les bêtes pour plus de 6 mois), semé d’embûches et périlleux, mais la vallée ressemble effectivement à un paradis plein de promesses…

Le massacre des bisons, les conditions climatiques extrêmes et une réelle malchance auront raison de l’équipée, et amèneront Will à éprouver ses limites physiques et mentales.

Démystifiant le mythe de l’Ouest sauvage, Butcher’s crossing met en scène avec une cruelle lucidité la soif de sang de ces chasseurs, mais aussi la grandeur de la nature, gigantesque et implacable, dans la lignée des grandes œuvres de nature writing dont vous pouvez retrouver une sélection ici.

 

Check Also

6 Mois : une revue, une rencontre, une expo

du 10 au 25 novembre – horaires d’ouverture – exposition « Le journalisme vivant, c’est celui …