Home / A découvrir / La BD à l’honneur

La BD à l’honneur

Ce mois de juin la bande dessinée est à l’honneur avec le Lyon BD Festival. BD et cinéma peuvent se rapprocher au travers de la mise en images du récit, de l’utilisation du story-board ou encore de codes graphiques de mise en scène qui s’inspirent mutuellement.

Le cinéma l’a compris et s’est mis très tôt, avec l’univers des Comics, à adapter des bandes dessinées sur grand écran. Il ne s’agit pas seulement de reproduire les dessins et de les mettre en mouvement mais bien de créer, en faisant souvent appel à la fiction réelle, ce qui relève de l’imagination.

Les auteurs de BD mis à l’honneur dans cette sélection ne se préoccupent pas de l’aspect commercial au profit de l’histoire et de l’art. Issus de l’édition indépendante, ils cherchent à repousser les codes et à diversifier leur œuvre en laissant libre cours à leur créativité.

Loin de la mouvance et de l’engouement suscités par les superhéros américains ou de notre Tintin européen, auteurs et réalisateurs indépendants se sont et continuent de s’influencer mutuellement. C’est ainsi que l’on peut remarquer les liens étroits entre Moëbius et le réalisateur Alejandro Jodorowsky qui écrivit le scénario de L’incal (1981), ou encore les collaborations du même Moëbius sur des œuvres cinématographiques comme Alien (1979), Tron (1982), Abyss (1989) … De même, George Lucas se serait, selon ses propos à demi-mots, inspiré du travail de Jean-Claude Mézières, auteur de Valerian et Laureline, pour Star Wars.

Aujourd’hui, la bande dessinée s’éloigne de la notion du parfait héros. Les personnages se font plus ordinaires, plus humains, révélant leurs qualités mais aussi leurs défauts. De même, le récit moins moralisateur, est souvent plus intime, comme dans les œuvres de Marjane Satrapi (Perspolis) ou encore d’Art Spiegelman

Tout comme le Lyon BD Festival, la sélection de films que vous pouvez retrouver sur notre catalogue met en exergue des auteurs qui font avancer et évoluer le 9e art. Elle propose, en effet, d’une part des portraits d’auteurs accompagnés de la vision de leur travail et, d’autre part, les œuvres de ceux qui ont tenté l’aventure de la réalisation cinématographique. Films à grand succès ou plus discrets, grandes productions ou circuit indépendant, l’authenticité et l’envie d’utiliser l’image animée pour magnifier le récit règnent dans chacune de ces œuvres.

Découvrir la sélection

Check Also

Fermeture du secteur jeunesse de la médiathèque du Tonkin

Fermeture du mardi 4 juillet au mardi 5 septembre.