Accueil / Actualités / Quais du polar 2017 : rencontre avec Sandrine Collette

Quais du polar 2017 : rencontre avec Sandrine Collette

Vendredi 31 mars 2017 – 19h – Maison du livre, de l’image et du son – rencontre
d
ans le cadre du Festival off de Quai du polar 2017

Sandrine Collette est née en 1970. Après des études de philosophie et de sciences politiques, elle a été professeur  à l’Université de Nanterre. Elle partage son temps entre la région parisienne et son élevage de chevaux dans le Morvan.

Des nœuds d’acier, son premier roman, obtient le Grand Prix de littérature policière 2013. En 2014, elle publie son second roman Un vent de cendres. Devenue l’un des grands noms du thriller français, une fois encore, elle montre son savoir-faire imparable dans Six fourmis blanches. Il reste la poussière obtient le Prix Landerneau du polar. Son dernier roman, Les larmes noires sur la terre, est paru le 2 février 2017.

Sandrine Collette sait créer dans ses romans noirs une véritable atmosphère qui nous transporte au cœur de l’histoire.

Il reste la poussière

« L’image de la vieille le tarabuste, et ses cris et ses colères. Parfois avec Mauro, ils regardaient la statuette de la Vierge posée sur le meuble, et aucun d’eux ne croyait qu’elle puisse être de la même essence que la mère, pas la moindre ressemblance, soit on leur avait menti, soit ils s’étaient trompés, mais qu’on n’essaie pas de leur faire gober une parenté hasardeuse, d’un côté cette masse presque aussi large que haute au cheveu épars, aux joues de dogue, qui ne sait que se taire ou brailler, et de l’autre une silhouette fine et souriante, que rien qu’à la toucher on se sentait mieux, non, vraiment, non. Pour Joaquin et Mauro, il y a les femmes, les hommes et la mère. »

Six fourmis blanches

« Je me souviens de reportages à la télévision, des témoignages de randonneurs perdus dans la montagne, dont la plus grande peur est de s’endormir sans s’en rendre compte. C’est ainsi que la mort prend les hommes dans le froid: en douceur, sans heurt, comme un sommeil éternel. Juste le cœur qui s’arrête. Ça ne fait même pas mal. »

Voir sa bibliographie

Check Also

Les livres font leur cinéma

A l'occasion de la Fête du livre jeunesse de Villeurbanne, découvrez quelques coups de cœur parmi les ouvrages des auteurs invités !