Accueil / A découvrir / Coups de coeur adulte / ZOOM sur 5 films borderlines

ZOOM sur 5 films borderlines

Des films équivoques, borderlines dont le fonctionnement narratif repose sur des enjeux inhabituels et des rebondissements complètement étranges. Véritables alternatives aux blockbusters dystopiques et autres films fantastiques en slashers répétitifs, ces longs métrages se veulent plus nuancés et davantage ancrés dans le réel. L’angoisse et la menace, bien que présentes, ne sont pas aussi viscérales et immédiates que dans les mondes cauchemardesques de Wes Craven, de John Carpenter ou encore de George A. Romero.

©gerrygusvan sant

Suggestive et confidentielle, cette petite compilation à part puisque difficilement classable, devrait convenir à ceux qui, en vacances, recherchent à la fois du virtuose et du saisissement.

©film-icone-9128-96Très belle surprise tout d’abord avec Norway of Life, quatre fois primé au festival fantastique de Gérardmer de 2007 (Grand Prix, Prix de la critique internationale, Prix du jury Jeunes, Prix du jury Sci-Fi) du réalisateur Lien Jens. Ce film islando-norvégien réalisé en 2006 relate les tribulations d’Andréas qui se retrouve dans une ville étrange et insipide purement matérielle et sans émotion. S’apercevant très vite que quelque chose cloche, il nous entraine avec lui dans un monde kafkaïen et glaçant vers une fin ouverte à de nombreuses réflexions.

©film-icone-9128-96Autre réalisation étonnante et inclassable avec Die Wand / le mur invisible de Julian Pölsler (2012), adaptée du roman éponyme de Marlen Haushofer publié en 1963. A la frontière entre le fantastique et la réflexion sur l’animalité de l’humanité, ce film radical décrit la vie d’une femme survivant en pleine forêt des pré-alpes autrichiennes, isolée du reste du monde par un mur invisible. Imprégnés d’une angoisse sous-jacente et permanente, peur de la solitude, de l’autre et de l’inconnu, le livre comme le film sont à découvrir sans plus attendre.

©film-icone-9128-96Perfect Sense, film suédo-britannique réalisé par David Mackenzie (sorti en mars 2012 en France) peut également être qualifié d’ovni, de film curieux et particulier. Qu’arriverait-il si nos cinq sens nous lâchaient, l’un après l’autre ? Dans cet étonnant film d’anticipation, c’est le sort qui attend l’humanité tout entière. Un film épidémiologique qui grâce à sa construction narrative cohérente et bien ficelée se révèle une très belle découverte.

©film-icone-9128-96Autre belle révélation avec The Lobster de Yorgos Lanthimos (2015). Ce film grec, britannique, néerlandais, irlandais, français et américain a remporté le prix du jury au 68ème Festival de Cannes et se situe mêmement à la lisière du fantastique et du cinéma conceptuel. Dans une société qui ressemble à la nôtre, l’inattendu porte cette fois sur le célibat qui est considéré comme un délit. Toute personne célibataire est arrêtée tel un criminel et enfermée dans une résidence surveillée afin de trouver l’âme sœur. Farce acide et glauque qui n’est pas sans rappeler l’univers absurde de Brazil.

©film-icone-9128-96Enfin, petit chef d’œuvre du genre avec Gerry de Gus Van Sant (2002). Quand deux hommes se prénommant Gerry se perdent dans le désert, errant sans nourriture ni eau ni autre explication rationnelle, cela donne un film qui bouscule les attentes. Ce mirage cinématographique génère une angoisse ascendante qu’il est difficile d’expliquer. Une expérience cinématographique visuelle et sensorielle tout simplement sublime.

Check Also

Deux grainothèques à Villeurbanne !

Une grainothèque : qu’est-ce que c’est ? Une grainothèque est un point d’échange de graines, …