Accueil / Actualités / Rivages / Noir : une collection en ligne de mire

Rivages / Noir : une collection en ligne de mire

Rivages/Noir est une collection de romans noirs et de romans policiers créée par le critique François Guérif au sein de la maison d’édition Rivages. Inauguré le 30 mars 1986 avec « Liberté sous condition » de Jim Thompson, cette nouvelle collection est rapidement devenue une référence culte pour les lecteurs de polars et les amateurs d’intrigues originales. Se distinguant par le souci de traduire intégralement les textes originaux, la collection nous dévoile une pléiade d’auteurs confirmés dont il serait difficile de tous les énumérer. Des plumes estimées dont le nom est incontestablement lié à la collection, tel James Ellroy, Dennis Lehane ou encore James Grady, alimentent le vaste et étendu catalogue. Mais il serait injuste de ne pas mettre en lumière des auteurs tout aussi talentueux, juste plus confidentiels.

Afficher l'image d'origine

poids du mondeJoseph Hansen : le père du polar gay

Dans l’univers machiste du roman noir américain, Joseph Hansen est une figure d’exception à découvrir : il était homosexuel et son détective récurrent, Dave Brandstetter, l’est tout autant. Sans cliché ni complaisance, ses romans à l’instar de « le poids du monde », de » Gravedigger » sont originaux à tout point de vue avec des trames narratives terriblement addictives.

x

81w-s8C+LFLElmore Léonard, « Dutch » ou le sens aigu du dialogue

Talentueux et réservé, Elmore Léonard  est une autre figure incontestable du roman noir américain. Ses polars n’ont jamais été des fictions à énigmes mais davantage une galerie de personnages à la verbosité très prononcée pris dans des engrenages improbables : crétins pince-sans-rire, tueurs à gages cinglés, bookmakers futés, ploucs bornés, truands lettrés, producteurs de cinéma cyniques. Si « Punch créole » a été adapté au cinéma par Quentin Tarentino en 1998, « Raylan » a récemment inspiré l’excellente série “Justified”.

41eOv2tSx4LWilliam Bayer : le maître du polar « psychanalytique »

Pareillement à ceux d’Ellroy, les polars de William Bayer se distinguent par leur rigueur narrative et la profondeur psychologique des personnages. Sans exagération, on frise la perfection. Extraordinairement dense et complexe, Wallflower baigne dans la psychanalyse de la manipulation mentale avec une facilité déconcertante. Le lecteur se fait prendre insidieusement, harponner par l’enquête du lieutenant Frank Janek et se retrouve sans s’y attendre plongé dans l’âme tourmentée et névrosé des personnages. Un pur régal !

51OGWE7WhLLSean Doolitle : la relève est assurée

Enfin, zoom sur Sean Doolitle (1971-…) jeune auteur qui avec seulement trois polars renouvelle le genre du hard boiled. Après l’honorable « Savemore » et l’apprécié « Rain Dogs », « Sécurité renforcée » confirme le talent de Sean Doolittle, qui passe là du statut d’honnête écrivain à celui d’auteur.

Si à ses débuts la collection s’est focalisée sur les écrivains américains, elle a très vite ouvert sa ligne éditoriale à la littérature latino-américaine avec Paco Ignacio Taibo II, la littérature italienne avec Giorgio Scerbanenco, la littérature allemande avec Wolf Haas, sans négliger les auteurs français avec notamment Claude Amoz et Pascal Dessaint.

Check Also

Rendez-vous BD

Le rendez-vous BD des lecteurs du Rize est de retour ! Nouvelle formule, nouvel horaire, nouvelles envies…