Home / A découvrir / Focus sur les femmes et la BD

Focus sur les femmes et la BD

by kaneda99 in FlickrCette année à Angoulême, le jury a proposé trente noms dans sa liste de présélection. Sur les trente auteurs nominés on ne compte aucune femme. Cette sélection androcentrée a légitimement provoqué de vives réactions dans le milieu de la BD. Certains des auteurs nominés ont demandé qu’on les retire de la liste, d’autres parmi lesquels le Collectif des auteures de bd se sont publiquement insurgés. Suite à cette polémique, il n’y a plus de liste préétablie. Les auteurs voteront librement. Avec notre petite sélection thématique, nous vous proposons de partir à la rencontre de certaines de ces oubliées du festival.

Margaux Motin : née en 1978, elle s’est fait connaître par l’intermédiaire de son blog. Outre ses albums dont J’aurais adoré être ethnologue dans lequel elle dépeint avec humour sa vie quotidienne, elle illustre aussi des articles de presse et des publicités.

Catherine Meurisse : née en 1980, elle est illustratrice d’albums et de presse (notamment pour le Charlie Hebdo). On lui doit notamment les illustrations de Drôles de femmes où sont racontées dix rencontres avec des femmes issues du domaine artistique.

Alison Bechdel : née en 1960, elle est une auteure de bande-dessinée américaine. Dans C’est toi ma maman, elle livre le récit quasiment autobiographique d’une jeune femme découvrant son homosexualité. On lui doit le « test de Bechdel » qui vise à démontrer par l’absurde à quel point certains films, livres et autres œuvres scénarisées sont centrés sur le genre masculin des personnages.

Camille Jourdy : née en 1979, elle est surtout connue pour sa trilogie Rosalie Blum mais on lui doit également de nombreuses illustrations d’albums pour enfants.

Julie Maroh : née en 1985, elle est l’auteure de la bande dessinée Le bleu est une couleur chaude dans laquelle elle livre le récit poignant d’une histoire d’amour. Cette bande-dessinée fut librement adaptée au cinéma par Abdellatif Kechich sous le titre La vie d’Adèle.

Marjane Satrapi : née en 1969, elle a quitté l’Iran dans les années 1990. Avec Persepolis, elle raconte son enfance et son exil en France. Elle est aussi réalisatrice de films.

Aurélia Aurita : née en 1980, elle a notamment écrit Fraise et chocolat, une bande-dessinée érotique où elle raconte l’histoire d’une passion amoureuse à travers le regard d’une jeune dessinatrice de 25 ans. Elle écrit également pour des revues.

Florence Cestac : née en 1949, elle est à la fois illustratrice et auteure de bande-dessinées. Elle a collaboré avec Jean Teulé pour la bande-dessinée Je voudrais me suicider mais je n’ai pas le temps qui raconte la vie de Charlie Shlingo, dessinateur et scénariste de bande dessinée français. Elle est jusqu’à présent la seule femme à avoir reçu le grand prix d’Angoulême.

Pénelope Bagieu : née en 1982, ellea créé notamment le personnage de Joséphine dont les aventures sont aujourd’hui font l’objet d’un film éponyme par Agnès Obadia avec Marilou Berry dans le rôle-titre.

Lucie Durbiano : née en 1969, elle a écrit Trésor qui raconte l’histoire de Lucie, jeune étudiante manipulée par un troublant jeune homme. C’est avec cette bande-dessinée qu’elle fut nominée à Angoulême en 2009.

Valérie Mangin : née en 1973, elle est la scénariste de la bande-dessinée Alix Senator, suite des Aventures d’Alix de Jacques Martin qui mettent en scène un Alix devenu adulte et membre du sénat.

Leslie Plée : née en 1980, elle a d’abord travaillé dans des librairies avant de démissionner pour se consacrer exclusivement au dessin. Elle créée d’abord un blog à partir duquel Pénélope Bagieu lui propose de créer un album. Ainsi est publié Moi vivant, vous n’aurez jamais de pause.

Anne Baraou : née en 1965, elle est scénariste de bande-dessinée et membre actif du collectif des auteures contre le sexisme en bande-dessinée. Elle a écrit notamment Une demi-douzaine d’elles qui, sous la forme de chroniques, retrace l’itinéraire de plusieurs femmes qui s’entrecroisent.

Marguerite Abouet : née en 1971 à Abidjan, elle a grandi à Yopougon, un quartier populaire de la ville. C’est de ces souvenirs qu’elle s’inspire pour le scénario de sa série Aya de Yopougon

Béatrice Tillier : née en 1972, elle est auteure et dessinatrice de bande-dessinée spécialisée dans le médiéval-fantastique. Après Rosinski et Delaby, elle illustrera le troisième cycle de La complainte des landes perdues aux côtés du scénariste Jean Dufeaux.

Claire Bretecher : née en 1940, elle réalise et dessine depuis un grand nombre d’années. C’est à elle que l’on doit l’inénarrable Agrippine.

Aude Picault : née en 1979, elle travaille dans une agence de communication lorsque sort sa première BD Moi je qui lui ouvre les portes de la bande-dessinée. Elle a écrit notamment Fanfare qui raconte une compétition entre différentes formations musicales.

Chloé Cruchaudet : née en 1976, elle vient de la prestigieuse école de dessin Emile Cohl de Lyon. Elle a débuté sa carrière avec des séries d’animation telles que « l’âne tro-tro ». C’est avec Mauvais genre dans lequel elle raconte l’histoire d’un soldat déguisé en femme pour échapper à l’horreur des tranchées qu’elle se fait connaître du public en obtenant trois prix dont de Grand Prix de la critique de l’Association des critiques et journalistes de bande dessinée en 2014.

Jeanne Puchol : née en 1957, elle a fait des études à l’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Paris. Féministe engagée, elle co-signe en 1985 un pamphlet dénonçant le sexisme dans la bande-dessinée. Elle a publié Charonne Bou Kabir, un témoignage sur la guerre d’Algérie pour lequel elle reçoit le prix Artémésia le jour de l’anniversaire de Simone de Beauvoir.

Sandrine Revel : née en 1969, l’auteure a reçu de nombreux prix et distinctions pour l’ensemble de son œuvre dont le prix Artémésia en janvier 2016 avec Glenn Gould, une vie à contretemps. Dans cette bande-dessinée, elle retrace la vie du célèbre pianiste.

Marion Montaigne : née en 1980, elle cartonne avec sa série de bande-dessinée de vulgarisation scientifique Tu mourras moins bête dans laquelle l’humour côtoie la science.

Posy Simmonds : née en 1945, cette dessinatrice de presse, écrivaine et illustratrice de livres pour enfants a reçu de nombreux prix. Elle a même été élevée au rang de membre de l’ordre de l’empire britannique. Son roman graphique Tamara Drew dans lequel elle raconte l’arrivée d’une troublante jeune femme dans une communauté tranquille a fait l’objet d’une adaptation éponyme par Stephen Frears au cinéma.

Check Also

Sages Comme Des Sauvages + Lookatmekid

Venez découvrir un subtil mélange entre les chansons de très loin et de très près du groupe Sages Comme Des Sauvages et les réalisations rebondissant entre chorégraphie, vidéo et performance du collectif Lookatmekid