Home / A découvrir / 3 titres en immersion dans le Siècle d’Or hollandais

3 titres en immersion dans le Siècle d’Or hollandais

Pour poser le cadre du bouillonnant siècle d’or hollandais, la lecture du Chapeau de Vermeer, le 17e siècle à l’aube de la mondialisation est une excellente entrée en matière. Thimothy Brook, propose une approche singulière de l’histoire à partir des tableaux du peintre Vermeer. Mais il ne se positionne pas en historien de l’art attentif à la lumière ou aux techniques picturales. Au contraire, il utilise un détail de la toile (chapeau, coupe, carte, bijou…) pour décrire les échanges économiques, commerciaux et culturels que les Pays-Bas entretiennent avec le monde en mutation…En sinologue reconnu, sa parfaite connaissance de la Chine est un plus dans la description des relations entretenues avec l’Empire chinois. Un ouvrage agréable, pertinent et complet…bref en un mot  : chapeau !

Le précédent ouvrage fait la par belle à Johannes Vermeer. On ne peut en effet aborder le 17e siècle néerlandais sans évoquer l’oeuvre du peintre de l’intimité par excellence. Le roman La jeune fille à la perle de Tracy Chevalier est le roman qui évoque le mieux l’ambiance effervescente delftoise de cette période. Toute l’intrigue se déroule au sein de la maisonnée Vermeer avec ses aléas économiques, ses déboires sentimentaux et ses liens familiaux. La relation ambigüe que l’artiste entretient avec sa servante permet à l’auteur d’aborder les techniques artistiques utilisées par le peintre, en particulier la technique de la chambre noire dite camera obscura.

Enfin, la lecture du roman Miniaturiste de Jessie Burton permet de s’immiscer dans l’ambiance des marchands, du commerce, des classes aisées, des relations familiales…L’auteur offre une plongée fascinante dans le 17e siècle hollandais où une mystérieuse maison miniature semble diriger la destinée du foyer. Intrigues et sentiments vont être confrontés aux puissantes guildes, aux qu’en-dira-t-on et aux secrets dissimulés derrière les façades amstellodamoises. Le soupçon de fantastique romanesque parfait l’ambiance hivernale froide et humide de la petite Venise du Nord.