Home / Les médiathèques / Les médiathèques, c’est révolutionnaire !

Les médiathèques, c’est révolutionnaire !

A4Tshirt-HD3La liberté de la presse, ne peut être gênée ni limitée en aucune manière.
Maximilien de Robespierre, Discours sur la liberté de la presse.

La Révolution donne naissance aux premières bibliothèques publiques animées d’un idéal, celui du libre accès aux savoirs et de la diffusion des idées des Lumières. Aussi beau soit-il, le concept connut pourtant quelques « bugs » : peu de bibliothèques s’ouvrirent et un ou deux bibliothécaires finirent guillotinés.

Utopistes et un brin rétro, les médiathèques défendent encore aujourd’hui cet idéal de libre accès aux savoirs. D’ailleurs, un bibliothécaire bulletine tous les jours plus de 500 titres de presse en fredonnant « Il est libre Max… »  au grand dam de ses collègues qui cataloguent les 30 000 ouvrages dédiés à l’Histoire, aux sciences, à la philosophie et à toutes les questions de société.

Maximilien de Robespierre

Personnage incontournable de la Révolution, Robespierre vibrait avec passion pour la philosophie des Lumières. Il incarne la figure la plus controversée de l’époque cristallisant à la fois l’idéal démocratique et le despotisme auquel l’a mené son intransigeance.

Ardent défenseur du partage des richesses, il initia des avancées prépondérantes pour la construction de la République, s’engagea en faveur de la liberté de la presse et de l’abolition de l’esclavage tout en participant à la rédaction de la première constitution. Néanmoins, comme il n’est pas toujours simple de mettre en œuvre d’excellentes idées, il dirigea aussi le Comité de salut public et eut la guillotine facile.

Vous pouvez retrouver à travers les ouvrages des médiathèques le débat des historiens questionnant la figure de Maximilien de Robespierre : idéaliste, révolutionnaire ou tyran sanguinaire ?

Les médiathèques sont aussi Geek, Pop, Rock, RomantiqueSurréaliste

Check Also

Le quizz de l’été #2

Répondez aux différentes questions et découvrez quel geek êtes-vous ?