Accueil / Les médiathèques / Les médiathèques, c’est pop !

Les médiathèques, c’est pop !

A4Tshirt-HDDormir avec une sculpture de César sur sa table de nuit. Accrocher une œuvre de Roy Lichtenstein dans son salon : c’est pop ! En proposant le prêt d’œuvres d’art au public, l’artothèque de la MLIS rend ainsi possible le souhait des artistes du Pop Art « de rapprocher l’art de la vie » en faisant « entrer l’art dans le salon des classes moyennes » !

Riche de 1400 œuvres d’art de plus de 600 artistes contemporains, la collection offre un large éventail de la création actuelle : principaux représentants des grands courants qui ont marqué l’art depuis la fin des années 1960, artistes de grande notoriété, jeunes artistes. Le Pop Art côtoie ainsi l’abstraction géométrique, le Land Art, la Figuration libre et l’Art conceptuel, le Nouveau Réalisme. Les œuvres de César, Niki de Saint-Phalle, Richard Long, Sol Lewitt, Keith Haring dialoguent avec celles de Soulages, Daniel Buren, Olivier Mosset ou encore Claude Closky et David Shrigley.

Encore plus pop ! : pour tout connaître de l’art contemporain, des ouvrages sont également disponibles en prêt.

Andy Warhol

Andy Warhol incarne la légende du Pop Art.

Dans les années 60, il adopte la sérigraphie. Il fait de la boîte de soupe Campbell la vedette de ses toiles et revisite les photographies de stars. Ses portraits de Marilyn Monroe et Mao font le tour de la planète !

Icône des people de son temps et dandy marginal, Warhol ouvre en 1963 un studio dans une usine désaffectée, la «Factory», qui devient un des lieux «branchés» de la vie new-yorkaise. Le groupe de rock The Velvet Underground, dont il est le producteur et le mentor, s’y installe à ses débuts. Warhol y tourne aussi des films expérimentaux. Au début des années 80, il soutient le peintre Basquiat, le chanteur Lou Reed et le photographe Robert Mapplethorpe. ll laisse l’image d’un touche-à-tout de génie, tour à tour controversé et adoré mais qui ne laisse pas indifférent : en témoigne la tentative d’assassinat dont il est victime en 1968. Le «Pape du Pop» meurt en 1987 à New York.

Les médiathèques c’est aussi GeekRock, Romantique, Révolutionnaire, Surréaliste

Check Also

Arto pas si tôt !

Samedi 21 octobre 2017 – 15h30 – Maison du livre, de l’image et du son …